Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux

Site name

Biochimie

Hyperleucocytose et pseudohyperkaliémie : importance de la phase pré-analytique

Le phénomène de pseudohyperkaliémie a été rapporté pour la première fois par Hartmann et al en 1955 (1,2) quiavaient notés certains cas d'hyperkaliémie sans aucune manifestation clinique ni aucune perturbation de l’électrocardiogramme. Les auteurs avaient conclu à une élévation de la kaliémie in-vitro faisant suite à une libération massive du potassium par les plaquettes, lors de thrombocytose, et ce durant la coagulation.Cette hypothèse a été pas la suite confirmée dans (3, 4, 5, 6, 7). Plusieurs années après, Nilson et al (8) découvrent que l'élévation des autres lignées cellulaires (autres que la lignée érythrocytaire) entrainaient elles aussi des des fausses hyperkaliemie qualifiées de pseudohyperkaliémies . En 1966, Bronson et al (9) décrivirent trois cas de LMC avec augmentation du potassium sérique. Ils conclurent à une pseudohyperkaliemie par lyse cellulaire. Lyse leucocytaire qui serait liée à la coagulation et entraînerait une élévation de la concentration du potassium dans le tube, phénomène qui n'était pas retrouvé si le dosage du potassium était réalisé sur plasma. Les années qui suivirent virent la publication de plusieurs articles venant étayer ces différentes hypothèses et ainsi renforcer les connaissances sur la pseudohyperkaliémie.

Lire la suite

Etude des indications du dosage de vitamine D

Comme nous vous l'avions annoncé précédemment, le mois de mars 2014 a été celui du lancement de l'étude du dosage des indications du dosage de la vitamine D par le SJBM !

Lire la suite
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.