Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux

Site name

Point sur la réunion du 7/11 avec Nicolas REVEL

Cher(e)s Collègues,

La dernière réunion avec Nicolas Revel n'a pas donné satisfaction et nous sommes très déçus par ce qui a été proposé.

La CNAM nous propose une enveloppe à 3731 millions avec augmentation à +0,25% en 2020, +0,50 en 2021 et + 0,75% en 2022. C'est +0,25% répartis sur 3 ans (soit environ 3 millions par an) qui ont été obtenus depuis leur dernière proposition et ce, malgré la détermination de toute une profession unie dans un mouvement historique !

Les dépenses actuelles en 2019 atteindront les 3770 millions.

Cela signifie qu'il faudra attendre 2022 pour que notre enveloppe atteigne les dépenses actuelles alors que ces dépenses continueront d'augmenter durant la même période de 3% par an !

En résumé l'assurance maladie, sous les directives du Gouvernement et du ministère de la Santé, demande aux laboratoires de prendre en charge en totalité l'augmentation des dépenses liées à des facteurs sur lesquels nous n'avons aucune prise : vieillissement avec augmentation de la population et des pathologies chroniques, etc.

Il faut rappeler que les biologistes - des secteurs privé comme public - ont réalisé de nombreux sacrifices depuis maintenant dix ans : accréditation, restructuration, baisse des remboursements.

Au lieu de valoriser les efforts réalisés, le Gouvernement et la CNAM persistent à considérer les biologistes médicaux comme une variable d'ajustement économique et non une ressource stratégique pour le développement d'une biologie innovante, de qualité et de proximité.

Le SJBM ne signera pas un accord inique et aucun autre RDV n'a été programmé à l'issue de cette rencontre tant le fossé est large entre nos attentes et leur proposition.

Avec les autres syndicats nous avons fait une demande commune de rencontre du Gouvernement : nous attendons que celui-ci prenne la main tendue et s'ouvre enfin au dialogue.

Dans l'attente nous réfléchissons aux prochaines actions à mener et poursuivons le gel des audits Cofrac en signe de protestation.

Continuez à faire signer les pétitions au comptoir et à les envoyer à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Si ces mesures se confirment nous n'aurons d'autre choix que de proposer une biologie "low cost" avec baisse de l'accès aux soins et perte d'une proximité jusque là exemplaire : nous nous en expliquerons clairement auprès de nos 500 000 patients quotidien.

Ces dispositions, en plus de freiner l'innovation biotechnologique française, aboutiront à une augmentation des délais de rendus et un engorgement supplémentaire des services d'urgences, pourtant déjà en crise.

Bon courage à tous et merci de votre pugnacité sans faille !

SJBMement vôtre.

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux.