Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux

Excellence - Ethique - Conscience

 

Pour une Biologie Médicale unie et indivisible

POSTE AHU (PARASITO-MYCOLOGIE) A CAYENNE (GUYANE FRANCAISE)

Catégorie:

Emploi


Pièce jointe (PDF):

PDF


Créé(e):

28.08.2017


Clics:

322


Région:

DOM-TOM


Secteur:

- AHU


Profil souhaité:

Microbiologie


Nom du contact:

Magalie Demar


Structure:

Centre Hospitalier Andrée Rosemon


Adresse:

Avenue des Flamboyants


Code Postal:

97306


Ville:

Cayenne



 

Pour un candidat en attente d’un poste de PH, un candidat souhaitant avoir une carrière universitaire (possibilité d’évolution en MCU-PH), un candidat souhaitant avoir une formation spécialisée en attendant d’intégrer le libéral pour avoir une expérience sur une spécialité méconnue.

 

DESCRIPTION DU POSTE

 

  • Diagnostic en Parasito-Mycologie : interprétation et validation des résultats en Parasito-Mycologie

  • Participation aux réunions multidisciplinaires et staffs: avis sur les prises en charges des infections parasitaires et fongiques et optimisations sur les outils diagnostics utilisés.

  • Gestion des dossiers de toxoplasmose congénitale avec présentation des dossiers et analyses des cas lors de la réunion multidisciplinaire CETOCO        

  • Participation aux validations et aux astreintes du service de Parasito-Mycologie 

  • Participation à l’encadrement des techniciens, internes et des stagiaires

  • Participation aux plans de formation du CHAR sur le module infectiologie au CHAR

  • Participation à l’activité transversale du service en termes d’accréditation

  • Participation à l’activité de bio-recherche clinique

  • Possibilité de participer à l’activité de recherche de l’unité menée avec l’EPaT ou EA 3593 ou EPaT,  « Ecosystème Amazoniens et Pathologie tropicale ». Le candidat pourra travailler sur diverses thématiques selon plusieurs approches gérées par des hospitaliers et des universitaires : études biocliniques, épidémiologie (classique et moléculaire), sur des pathologies vectorielles (Maladie de Chagas, leishmanioses, arboviroses) ou autres (histoplasmose, toxoplasmose amazonienne, , parasitoses intestinales),. Un axe un peu plus fondamental (pharmacologie, interaction hôte-parasite) est porté par des chercheurs de l’Université de Guyane affecté à l’EPaT. Le travail de recherche peut se faire en collaboration avec le CIC-EC-INSERM du Centre Hospitalier (volet épidémiologique et interventionnel) et les autres équipes de recherches installées en Guyane (Institut Pasteur : aspect moléculaire et cellulaire ; Ecofog : aspect écologie, CNRS : aspect anthropologie, IRD : aspect de modélisation des pathologies…)

     

 

DESCRIPTION DE LA STRUCTURE DESCRIPTION DU 

 

Le laboratoire de Parasito-Mycologie (valence universitaire) est rattaché au laboratoire polyvalent non universitaire.    Il réalise le diagnostic des infections parasitaires et fongiques pour les patients hospitalisés mais aussi pour les patients extérieurs au Centre Hospitalier (Kourou, St Laurent). Il est rattaché au CNR Leishmaniose (Montpellier) en tant que  Laboratoire associé au CNR Leishmaniose. Il est de même laboratoire support au CNR Toxoplamose permettant l'isolement de souches dites amazoniennes ou autres impliquées dans le processus pathologiques mais aussi de l'environnement guyanais (faune sauvage et domestique). 

 

Il réalise 2,5 millions de B et BHN et a mis en place des PCR maisons (Histoplasmose, Chagas, paracoccidioïdomycose). 

 

Il est doté d'1 PU-PH, 1 PH, 1 AHU (en quête de candidat), de 2 internes de spécialités (agrément DES biologie et DESC pathologie infectieuse), 4 techniciens et 1 technicien rattaché au CNR leishmaniose , 1 secrétaire médicale. 

 

Il est pourvu d'un secteur NSB3 de 110 m2 pour le diagnostic de l'histoplasmose et Chagas. 

 

Il bénéficie d'un plateau technique performant notamment sur la biologie moléculaire (3 Applied system, 1 genexpert, taqman Roche, 2 extracteurs automatisés , 1 bioanalyseur...).

 

Le laboratoire est équipé d'un cytomètre de flux permettant l'identification des levures et filamenteux (base élaborée en collaboration avec Marseille ) de même que les leishmania sp. Il est équipé de même d'un cytomètre de flux pouvant permettre la recherche de biomarqueurs (Maladie de Chagas...) ...)

 

sitemap - réalisation site internet par Visuapub