Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux

Excellence - Ethique - Conscience

 

Pour une Biologie Médicale unie et indivisible

Mené en concertation avec de nombreux acteurs du secteur, ce rapport reprend les points majeurs défendus par le SJBM.

 

I/ MISSIONS DU BIOLOGISTE MEDICAL

1/ Défense de la disposition dite « N bios N sites » : le SJBM veut valoriser la présence du biologiste médical sur chaque site auprès des patients. Le SJBM se dresse contre les lobbys qui souhaiteraient supprimer cette disposition dans l’objectif purement comptable de maintenir un prix spéculatif sur les laboratoires en vue de rachats par les grands groupes.

2/ Prévention et dépistage : le SJBM soutient les préconisations du rapport d’impliquer massivement les biologistes dans les actions de prévention, de dépistage, de promotion de la santé et assurer auprès des patients un conseil biologique de proximité.

 

II/ ORGANISATION DES SOINS EN BIOLOGIE MEDICALE

1/ Gestion des urgences : « 40 % des praticiens interrogés déclarent avoir constaté́, au cours de ces dernières années, un allongement des délais de rendu des résultats d’analyses […]. Le SJBM défend une biologie de proximité et la santé des patients doit passer avant les restructurations suprarégionales à marche forcée. Un forfait urgence doit être créé.

2/ Accréditation : « Remplacer l’obligation d’accréditation des analyses rarement effectuées ou très spécialisées par d’autres processus ». Le SJBM soutient cette position : il faut faire évoluer l’obligation d’accréditation de 100% des examens vers une accréditation de 100% des sous-familles. Des réflexions sont en cours avec les instances de tutelles et le COFRAC afin d’assouplir et de médicaliser la démarche d’accréditation en France.

3/ Financiarisation : « Faire respecter strictement les dispositions règlementaires visant à limiter la financiarisation de la biologie médicale ». Dans la loi de 2013, le législateur a tenté de freiner la financiarisation du secteur mais des montages financiers controversés – et contestés par le SJBM – ont vu le jour, accélérant la financiarisation à une vitesse stupéfiante. Le SJBM sera inflexible quant au respect de l’indépendance professionnelle des biologistes et s’opposera à ces montages.

 

III/ ATTRACTIVITE ET FORMATION

Le SJBM défend l’unicité du diplôme et a contribué activement à la construction de la réforme du troisième cycle. Il soutient activement l’augmentation du nombre d’années recherche pour les internes en biologie médicale, les Formations Supplémentaires Transversales (FST) orientées vers l’exercice clinique, l’innovation biotechnologiques et numérique et la mise en place d’agréments de stages dans le secteur libéral en accompagnant les structures désirant accueillir des internes.

Le SJBM partage les réflexions du rapport : il faut améliorer l’attractivité de la spécialité en permettant aux internes de choisir leur futur mode d’exercice en connaissance et en pleine autonomie.

 

Le SJBM salue le travail commun des Académies de médecine et de pharmacie dans l’élaboration de ce rapport.

 

Rapport bi-académique sur la Biologie Médicale: le SJBM approuve!

Le site remede.org, 1ère communauté médicale francophone a interviewé Jean Baptiste Campergue sur le métier de biologiste médical côté pharmacien.

http://www.remede.org/documents/de-nouvelles-opportunites-pour-les-pharmaciens-biologistes.html

 

Le président du SJBM parle de l'avenir du métier de biologiste médical sur le site Remede.org, 1ère communauté médicale du Web:

http://www.remede.org/documents/medecin-biologiste-vers-de-nouvelles-missions.html

 

Les données à caractère personnel ainsi collectées font l’objet d’un traitement dont le responsable est Pierre-Adrien Bihl, Secrétaire Général du SJBM. Ces données sont collectées lors des adhésions et demande de contact et sont nécessaires au fonctionnement du syndicat

Elles sont destinées au Bureau et sont conservées pendant toute la durée de l’adhésion. Conformément à la réglementation applicable en matière de données à caractère personnel, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, de limitation du traitement, d’effacement et de portabilité de vos données que vous pouvez exercer en envoyant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., en précisant vos nom, prénom, adresse et en joignant une copie recto-verso de votre pièce d’identité. En cas de difficulté en lien avec la gestion de vos données personnelles, vous pouvez adresser une réclamation auprès de la CNIL ou de toute autre autorité compétente.

Le Journal Officiel a publié ce jour la décision du 24 janvier 2018 modifiant la NABM sur les examens concernant le diagnostic de la Syphilis et celui des infections à Chlamydiaes et Gonocoques:

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037032478&dateTexte=&categorieLien=id

Vous trouverez ci-dessous l'arrêté sur les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d'immuno-hématologie érythrocytaire paru ce jour au Journal Officiel :

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036932278&dateTexte=&categorieLien=id

Le SJBM a pris connaissance des propositions du think tank Terra Nova en faveur de l’élargissement des réseaux de soins assurantiels.

Le SJBM, aux côtés des autres professionnels de santé et des syndicats de jeunes médecins, s’est toujours prononcé contre l’élargissement de ces réseaux et contre le remboursement différencié du patient selon le professionnel imposé par l’assureur :

La liberté de choix du professionnel de santé par le patient est fondamentale. Le patient doit choisir un professionnel de confiance et ne pas se voir imposer un « partenaire économique » via le circuit de l’assureur.
Le professionnel de santé doit également rester libre de choisir la prise en charge la plus adaptée pour son patient, sans contrainte ni quota d’acte et dans les règles de bonnes pratiques médicales.

« Un gestionnaire de réseaux, lorsqu’il sélectionne des professionnels de santé, est plus assimilable à un distributeur qui sélectionne des fournisseurs qu’à un fournisseur qui sélectionne des distributeurs. » se justifie Terra Nova.

La santé des français est-elle assimilable à une marchandise ?

Avec un budget de l’assurance maladie de plus en plus contraint, la mise en place de ces réseaux de soins porterait un grave préjudice à la qualité des soins. En biologie médicale, leur politique tarifaire impacterait les laboratoires de proximité, l’achat de matériel et les ressources humaines alloués à la bonne réalisation des analyses.
Les biologistes médicaux souhaitent que perdure un modèle co-responsable entre les professionnels de santé, les assureurs complémentaires et l’assurance maladie dans un cadre national.
Le système d’assurances privées dans le domaine médical aux Etats-Unis a montré ses limites : le coût de la santé est presque le double pour un patient aux Etats-Unis et la qualité des soins y est bien plus inégalitaire qu’en France. Souhaitons-nous suivre cet exemple au profit d’organismes assurantiels ?

Le SJBM souhaite préserver une médecine indépendante, solidaire et de qualité.
Réseaux de soins c'est toujours non!

sitemap - réalisation site internet par Visuapub